Extrait du rapport de la présidente
Assemblée générale annuelle, jeudi 13 octobre 2022

Même si de nombreuses restrictions ont été abolies en ce qui concerne les exigences et le port du masque en matière de COVID-19, les protocoles du CNRC et de tous les autres organismes fédéraux en matière de santé et de sécurité au travail demeurent les mêmes. Ces protocoles sont établis par le Programme de santé au travail de la fonction publique, qui fait partie de Santé Canada et sont dictés par l’Agence de santé publique du Canada (ASPC). Vos lieux de travail au CNRC ne suivent pas les directives provinciales ou municipales en matière de COVID-19. L’AECR et d’autres agents négociateurs interrogent régulièrement le Conseil du Trésor et le Comité pangouvernemental en matière de santé et de sécurité au travail (CPMSST) au sujet de ces protocoles et lignes directrices; toutefois, aucun changement n’a été apporté aux lignes directrices pour le travail dans les immeubles fédéraux.

Le CNRC a changé sa posture de travail le 12 septembre 2022 et pour certains membres, il s’agit d’un retour au travail ou d’un environnement de travail hybride. D’après les chiffres qui nous ont été communiqués par le CNRC à la fin septembre, environ la moitié de sa main-d’œuvre travaille à l’extérieur du lieu de travail à temps plein ou dans un environnement hybride. On ne nous a pas indiqué s’il s’agissait de membres de l’AECR ou de l’IPFPC. Nous avons demandé s’ils savaient combien de demandes avaient été refusées, mais ils ne le savaient pas. Nous avons demandé une ventilation pour chacun des CDP (centre, direction ou PARI). Nous attendons donc ces chiffres.

L’AECR et l’IPFPC ont été consultés sur la préparation et la formulation de la politique sur le télétravail. Les agents négociateurs ont convenu qu’il s’agissait d’un meilleur document que la politique actuelle sur les modes de travail non conventionnels, car il a été élaboré davantage sur l’initiative des employés et des employées. L’AECR n’est cependant pas satisfaite de la façon dont cette politique de télétravail a été mise en œuvre dans certains CDP. Des membres nous disent qu’ils ont été « forcés » d’accepter les conditions de leur DG et de leur centre de recherche respectifs ou de leurs superviseurs et gestionnaires, sinon, s’ils ne sont pas d’accord, ils devront peut-être retourner au travail à temps plein. Je tiens à rappeler à tous les membres que la politique de télétravail est, et devrait être, une entente en évolution constante avec les membres et la direction, et qu’il devrait y avoir un équilibre qui fonctionne pour tous. Vous pouvez demander qu’une entente de télétravail soit faite, revue ou révisée n’importe quand.

Les membres qui ont demandé et se sont vus refuser une entente de télétravail à plein temps ou selon un mode hybride et qui ne sont pas satisfaits du processus ou du résultat doivent s’assurer d’avoir suivi les lignes directrices. Celles-ci ont été énoncées dans de nombreux courriels et de la correspondance de la part de Dale MacMillan, vice-présidente, Services corporatifs et chef de la direction financière du Conseil national de recherches du Canada, qui a déclaré que ce processus devrait être mené par les employées et employés et être flexible, les options d’aménagement du travail pouvant inclure un format hybride. Par conséquent, après avoir consulté votre superviseur/gestionnaire ou le DG/DE, si les membres ne sont pas satisfaits du processus ou du résultat, veuillez communiquer avec l’AECR et nous tenterons de régler la situation avec vous et l’employeur. Le télétravail ne fait actuellement pas partie de nos conventions collectives, mais nous pouvons quand même avoir certains recours pour vous aider, et nous pourrions déposer un grief en votre nom. Je vous assure que la question du télétravail sera au premier plan lors des prochaines négociations contractuelles.

Après plusieurs années de négociations, une nouvelle entente sur le Régime de soins de santé de la fonction publique a été conclue et sera mise en œuvre le 1er juillet 2023, et avec un nouvel assureur/fournisseur, soit Canada Vie. Des améliorations importantes et attendues depuis longtemps ont été apportées au régime de soins de santé, et des gains clés ont été réalisés en ce qui a trait aux prestations de santé mentale, aux soins de la vue, à la couverture des praticiens paramédicaux, à l’affirmation du genre et aux taux de primes pendant le congé parental et le congé pour proches aidants. Le régime introduit également des mesures de limitation des coûts conformes aux normes de l’industrie pour faire face aux augmentations futures des coûts du RSSFP, notamment un programme d’autorisation préalable, la substitution obligatoire des médicaments génériques et le plafonnement des honoraires des pharmaciens. Une liste détaillée des avantages et des améliorations est disponible sur notre site Web.

Voici une bonne nouvelle pour les anciens membres et les membres retraités de l’AECR, qui étaient employés entre 2016 et 2020. Vous pouvez maintenant demander les dommages-intérêts généraux Phénix pour la mise en œuvre tardive des conventions collectives au cours de ces années. Les anciens membres, les représentants juridiques d’un ancien membre ou la succession d’un membre décédé sont admissibles. Le maximum serait de 2500 $; la répartition étant de 1000 $ pour 2016-2017, 500 $ pour 2017-2018, 500 $ pour 2018-2019 et 500 $ pour 2019-2020. Nous vous rappelons que tous ces montants sont soumis à toutes les déductions fiscales et connexes. Pour être admissible, un membre doit avoir été employé pendant au moins un jour au cours de l’année financière applicable, avoir reçu sa paie par l’entremise du système de paie Phénix et être membre de l’AECR.

Le protocole d’entente pour la fermeture de décembre a été conclu et signé entre l’AECR et le CNRC. À l’exception des membres qui doivent travailler en raison des exigences opérationnelles, les jours de fermeture sont prévus pour l’après-midi du 23 décembre et pour des journées de travail complètes les 28, 29 et 30 décembre 2022, ce qui équivaut à 26,25 heures de travail. Si vous pouvez effectuer les heures supplémentaires et qu’on vous dit que vous ne pouvez pas le faire, veuillez nous contacter au bureau de l’AECR. Chaque membre devrait avoir la possibilité de travailler les heures requises.  Si vous préférez ne pas faire les heures supplémentaires, vous pouvez utiliser vos congés annuels, vos congés compensatoires ou vos congés sans solde pendant la fermeture.

Je tiens à remercier le personnel de l’AECR, Deb, Laurette et Sumeeta. L’AECR ne compte que quatre employées et nous accomplissons quotidiennement une quantité extraordinaire de travail pour les membres. Mais je dois admettre que cette quantité de travail et la touche personnelle que nous aimons avoir avec les membres ne sont pas viables avec seulement quatre employées. Nous devons penser à ajouter du personnel au bureau, afin de mieux servir les membres à l’avenir. Il y a de plus en plus de choses à faire pour l’ensemble des membres, qu’il s’agisse de négociations, de consultations, d’améliorations du lieu de travail, de questions de gestion, de griefs, de résolutions de conflits, de conseils juridiques et de nombreuses autres questions relatives aux relations de travail, nous devons continuer de faire avancer votre Association. Cela ne se fera pas du jour au lendemain et nécessitera une certaine planification qui sera au premier plan de mon mandat pour les quelques prochaines années. Je consulterai le personnel de l’AECR, l’équipe de gestion et le Comité exécutif national sur ces questions.

Je remercie votre comité de gestion Marvin, Michelle et Bernard, ainsi que l’ensemble du Comité exécutif national qui sont vos déléguées syndicales et vos délégués syndicaux. Les déléguées et délégués syndicaux sont nos yeux et nos oreilles pour les membres et sont le principal point de contact entre les membres et leur syndicat, et agissent comme personnes de soutien pour les membres qui ont des questions et des préoccupations. Si vous souhaitez devenir déléguée syndicale ou délégué syndical ou devenir membre de vos comités de négociation, vous trouverez des renseignements sur le site Web.

Je suis très heureuse d’avoir été élue par acclamation pour un autre mandat à titre de présidente de l’AECR. J’ai de nombreux projets pour l’AECR, et tout comme le monde entier, bon nombre de ces projets ont été mis en veilleuse au cours des deux dernières années et demie. J’aimerais profiter du présent mandat pour mettre en œuvre les nombreuses idées et politiques que nous avons dû mettre en veilleuse. Il est maintenant temps de continuer de faire progresser les membres et l’Association. L’un de ces objectifs sera d’obtenir une nouvelle convention collective améliorée pour les six groupes. Au cours des deux dernières années et demie, j’ai continué à faire partie de nombreux comités et groupes de consultation des agents négociateurs fédéraux, du CNRC et du Conseil du Trésor. Je suis restée au courant des questions d’actualité et nous savons que les conventions collectives doivent être modifiées et mises à jour et doivent inclure de nouveaux articles, comme le télétravail mentionné précédemment. Toutes ces consultations et informations actuelles sont très importantes, alors que nous nous dirigeons vers différents besoins et avantages requis et souhaités par les membres. La pandémie de la COVID a changé la façon dont de nombreux employeurs gèrent leur personnel et leurs lieux de travail. Nous devons nous assurer que l’employeur utilise ces nouveaux concepts et qu’il avance de concert avec nous dans cette nouvelle ère de télétravail, de modes de travail non conventionnels et de changements dans les styles de bureau, dans les structures de laboratoire et de réunion, tout en gardant les membres en bonne santé et en sécurité à leur lieu de travail.

Je tiens à remercier les membres de leur soutien continu à l’égard de leur syndicat et de moi-même. C’est pour moi un honneur et un privilège de vous représenter et de représenter l’Association.

Mercie