Ci-dessous la mise à jour sur le COVID-19 envoyée par la DPRH. Vous pouvez trouver tous ses messages ici :

https://www.canada.ca/fr/gouvernement/fonctionpublique/covid-19.html#toc3

Avant de diffuser un guide plus détaillé et des conseils sur la santé au travail pour vous aider à planifier l’assouplissement des restrictions liées à la COVID-19 et l’accroissement possible de l’accès aux lieux de travail fédéraux, nous avons de l’information importante à communiquer au sujet de l’utilisation des masques non médicaux ou des couvre-visage et du dépistage. Cette information peut vous être utile pour la préparation des plans de vos organisations.

Pendant cette période de transition, nous savons que les employés auront de nombreuses questions et préoccupations. Les organisations devraient faire savoir aux employés que le gouvernement travaille à l’élaboration de directives pour réduire le risque de transmission dans les lieux de travail, notamment en aidant les employés à continuer de travailler à distance, en assurant l’éloignement physique, en nettoyant et en désinfectant souvent les espaces de travail et en installant des contrôles techniques, comme des barrières physiques, dans la mesure du possible. Pour freiner la propagation de la COVID-19, il est toujours essentiel d’encourager les employés à rester à la maison s’ils sont malades et de respecter les directives en matière de santé publique.

Il est important de rappeler aux employés que de bonnes pratiques d’hygiène (hygiène des mains et hygiène respiratoire) ainsi que l’éloignement physique demeurent les mesures les plus importantes qu’ils peuvent prendre pour protéger leur santé et celle d’autrui.

 Votre organisation devra mettre à jour et examiner vos programmes de prévention des risques en fonction des derniers conseils pour l’atténuation des risques. Vous devriez également consulter les conseils généraux actualisés de Santé Canada en matière de santé au travail, qui seront disponibles sur canada.ca dans les prochains jours. Vous pouvez adapter ces conseils à vos besoins particuliers en milieu de travail en travaillant avec votre comité de santé et de sécurité au travail afin d’examiner les procédures et programmes au besoin.

 

Masques non médicaux ou couvre-visage

 Lorsque toutes les autres mesures ont été envisagées, sont peu pratiques ou impossibles à mettre en œuvre, les masques non médicaux ou les couvre-visage en tissu constituent une mesure supplémentaire qui peut être utilisée pour protéger les personnes qui les entourent. Ils doivent être portés pendant de courtes périodes lorsque l’éloignement physique n’est pas possible ou est imprévisible.

Il faut clairement communiquer aux employés le but des masques non médicaux ou des couvre-visage.

Les masques non médicaux ou les couvre-visage :

  • sont recommandés en général comme une mesure de santé publique supplémentaire, lorsqu’il n’est pas possible de maintenir une distance physique constante de deux (2) mètres avec les autres, surtout dans les lieux très fréquentés;
  • visent à contenir les gouttelettes respiratoires du porteur en vue de protéger les autres; ils ne protègent pas le porteur;
  • ne sont pas considérés comme de l’équipement de protection individuelle (EPI) parce qu’ils ne satisfont pas aux exigences du Code canadien du travail.

 

Les plus récents conseils en matière de santé au travail font état des facteurs clés que vous devrez prendre en considération lorsque vous mettez à jour vos procédures :

  • Les exigences professionnelles des travailleurs et la configuration spécifique de leur lieu de travail. Par exemple, il pourrait y avoir des cas où le couvre-visage d’un employé pourrait rester coincé dans un équipement.
  • Les questions d’inclusion et d’accessibilité, comme le fait de permettre la lecture labiale (des masques à panneaux translucides peuvent être fournis) et d’éviter de faire obstacle aux couvre-chefs culturels ou religieux.
  • Certains employés voudront peut-être porter un masque non médical, même s’il n’est pas recommandé, pour avoir une protection supplémentaire; envisager de l’autoriser dans le cadre de paramètres acceptables de gestion du cycle de vie et de considérations de sécurité.
  • D’autres pourraient refuser de le faire même si la distance physique ne peut être maintenue. L’objectif premier doit être la sécurité des travailleurs; faites appel à votre comité de santé et sécurité au travail et à l’équipe des relations de travail, le cas échéant.
  • Il faut tenir compte du contexte local de la COVID-19 pour ce qui est de la transmission communautaire dans chaque endroit.

 

Conscients des défis que représente le maintien d’une distance de deux mètres en permanence, les ministères fourniront des masques non médicaux ou des couvre-visage en tissu, ainsi que des instructions sur l’utilisation et l’élimination appropriées de ceux-ci.

 SPAC a lancé un catalogue en ligne permettant aux ministères et organismes d’acheter les articles nécessaires pour assurer la sécurité des employés. Le catalogue comprend des articles tels que du désinfectant pour les mains, des lingettes et des masques non médicaux, qui peuvent être achetés en prévision du retour des employés sur les lieux de travail. Les ministères et organismes peuvent demander l’accès au catalogue en ligne en envoyant un courriel à TPSGC.PADemandeEPIAMG-APPPEOGDRequest.PWGSC@tpsgc-pwgsc.gc.ca.

L’utilisation d’un équipement de protection n’est qu’un outil d’une vaste stratégie visant le retour au travail en toute sécurité, et étant donné les réalités du marché concernant les produits, les demandes doivent être fondées sur un examen minutieux des besoins ministériels.

 

Dépistage

Il faut encourager les employés à s’auto-évaluer pour détecter les symptômes de COVID-19. L’outil d’auto-évaluation en ligne de Santé Canada aide les employés à effectuer une auto-évaluation. Les employés peuvent aussi accéder à l’outil au moyen de l’application gratuite Canada COVID-19, qui donne aussi accès à des ressources et à des renseignements utiles.

Un dépistage passif devrait être mis en œuvre et encouragé à l’aide de panneaux de signalisation et autre matériel d’information.

Dans certains endroits, en particulier là où des services au public sont offerts, les organisations pourraient envisager un dépistage actif tel que le décrit Santé Canada.

Les autorités de la santé publique ont indiqué que les exigences en matière d’éloignement physique demeureront en vigueur et que de nombreux employés poursuivront le travail à domicile pendant un certain temps encore. L’assouplissement des restrictions mènera à une nouvelle phase pour les Canadiens et pour nous tous dans la fonction publique. Nous continuerons de travailler ensemble et avec vous à mesure que nous progresserons.

 

Nancy Chahwan

Dirigeante principale des ressources humaines

Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada

 

Bill Matthews

Sous-ministre

Services publics et Approvisionnement Canada

 

Stephen Lucas

Sous-ministre

Santé Canada