Le comité de négociation AT s’efforce de conclure un accord depuis nos premières négociations avec le CNRC en novembre 2011. Notre plus récente tentative a eu lieu cette semaine, les 18 et 19 juin, à la médiation.

Le comité AT comprend très bien que le mandat de tous les ministères fédéraux, c’est la mise en œuvre d’un règlement qui inclut l’élimination de l’indemnité de départ lors de la retraite ou d’une démission. Nous savions cela lorsque nous avons amorcé les négociations et la médiation, mais nous espérions néanmoins qu’un accord pourrait être conclu. Durant les négociations face à face, et aussi pendant la médiation, le CNRC a tenté de lier les modifications à la convention collective, à la question de l’indemnité de départ. Il ne pouvait y avoir d’entente sans un accord sur l’indemnité de départ. C’est là un critère difficile, mais l’équipe de négociation était prête à y faire face.  Nous avons amorcé la médiation l’esprit ouvert et avec la volonté de considérer toutes les propositions du CNRC. Il est toutefois devenu manifeste que le CNRC demandait au groupe AT de renoncer à plus que l’indemnité de départ à la retraite ou en cas de démission. Il cherche à présent à lier le paiement de l’indemnité de départ aux primes de licenciement futures découlant de la politique de réaménagement des effectifs. Il demandait au groupe AT de renoncer à plus que ce qu’on avait demandé à leurs homologues dans la fonction publique de renoncer, ou qu’ils avaient accepté de renoncer. Il veut réduire les primes de licenciement futures en fonction du montant de l’indemnité de départ payée pour, en fait récupérer l’indemnité de départ à même les primes de licenciement futures. Nous ne pouvions être d’accord avec cela. À notre avis, cela modifierait et réduirait des prestations déjà contenues dans la politique de RE. Nous avons conclu que nous ne pouvions être d’accord avec cette exigence du CNRC. La médiation a donc échoué.

Nous avons déjà demandé la mise sur pied d’un conseil d’arbitrage. Nous allons à présent préparer un mémoire qui sera présenté à ce Conseil. L’AECR et votre comité de négociation comprennent parfaitement les frustrations des membres au sujet de la longueur du temps et des questions en cause dans la présente ronde de négociation. Sachez que le comité tient résolument à obtenir le meilleur résultat pour nos membres.

Votre comité vous remercie
Vaughan Benson
Serge Croteau
Cathie Fraser
Anthony Ifill
Kurt Konieczny
Floyd Toll
Joan Van Den Bergh
Robert Wasyliw