L’équipe de négociation TO a rencontré le CNRC à deux reprises, le 14 septembre et le 22 novembre 2011. À ces rencontres, des propositions ont été échangées et discutées. Bien qu’il n’ait pas encore reçu du Conseil du Trésor un mandat définitif de négocier, le CNRC a indiqué bien clairement ce à quoi il s’attendait d’accomplir dans la présente ronde de négociation. Il propose l’élimination de l’indemnité de départ dans les cas de démission et de retraite, semblables à l’accord intervenu l’an dernier entre l’AFPC et le CT. Il cherche aussi à réduire le report des congés compensatoires et d’inclure la réduction des congés annuels accumulés dans le corps de la convention collective.

Quant à nous, nous allons revendiquer des augmentations salariales appropriées, des améliorations pour les employés nommés pour une durée déterminée, des améliorations et des rajustements aux congés annuels, aux jours fériés, au congé pour bénévolat et au congé pour obligations personnelles, des améliorations au congé pour obligations familiales et pour soins médicaux, et pour le stationnement. Les liens aux revendications du syndicat et de l’employeur paraissent ci-dessous; attendu que les négociations se déroulent en anglais, ces documents NE SONT PAS disponibles en français.

Nous prévoyons que les négociations vont reprendre dans la nouvelle année, bien qu’aucune date ferme n’ait été fixée. Votre équipe de négociation veut s’assurer que le CNRC est vraiment en mesure de négocier avant de retourner à la table.

Membres de l’équipe de négociation TO:

Anthony Ifill – IRA
Cathy Fraser – IÉNM et 1e VP
Floyd Toll – IÉNM et président du groupe TO
Kurt Konieczny – CTTS
Robert Wasyliw – IRA
Vaughan Benson – ITO
Joan Van Den Bergh – Négociatrice

Liens aux revendications de l’AECR

Liens aux revendications du CNRC

L’avis de négocier a été signifié pour toutes les unités de négociation de l’AECR. Nous sommes sur le point de mettre la dernière main aux revendications. Pour ce qui est des groupes AD, AS et PG, nous étudions la possibilité de tenir les négociations de ces trois groupes à la même table. Cela accélérerait le processus, mais il y aurait néanmoins trois conventions collectives distinctes.

Comme toujours, nous ferons bon accueil aux commentaires et aux suggestions des membres.